projet AMAZONE PSB

PCette année, un Partage un Sourire un Bonheur agira en Amérique du Sud sur tous les pays Amazoniens.

– Colombie (Bogota)

– Brésil (Leticia)

– Pérou (Iquitos)

– Bolivie (Santa Cruz de la Sierra)

– Argentine (Salta)

Carte représentative du parcours du projet PSB 2019

Qui  aidons-nous ?

PSB aide toutes les populations locales du bassin amazonien, dont la communauté Wichi depuis 2015 au Nord de l’Argentine.

Quel est le but du projet ?

Les projets de l’association sont :

– décontaminer les eaux des hydrocarbures et métaux lourds (arsenic, plomb, mercure le plus présent sur place) via phytorémediation par la jacinthe d’eau.

– Production d’énergie verte (Biogaz, engrais, combustible, artisanat) par l’exploitation de la jacinthe d’eau pour une autonomie des peuples locaux.

PROJET SUBVENTIONNÉ PAR LA MAIRIE DE GRASSE ET L’AGENCE DE L’EAU FRANCE (LOI OUDIN-SANTINI)

– Mise en place de la culture de l’artemisia, plante aux multiples bienfaits dont la lutte contre le paludisme

– Mise en place de potager avec semence paysanne ancienne du « potager de santé ». Graines résistantes aux maladies poussant sans eaux.

Quelle organisation ?

PSB rencontrera dans chacun des pays les acteurs principaux pour la réalisation et la pérennisation du projet sur place :

– ONG écologique

– ONG indigène locale

– Botaniques

– Maison scientifique

– Universitaire

Objectif :

Exploitation de la jacinthe d’eau/

– décontaminer les eaux des hydrocarbures et métaux lourds

– Purification de l’eau courante

– Préservation de la biodiversité

– production d’énergie verte pour une autonomie des peuples locaux

Culture de l’artemisia/

– lutter contre le paludisme, chagas

– Amélioration de la santé des peuples locaux

Culture des graines du « potager de santé »/

– développement des semences paysannes résistantes

– préservation de l’eau

– Apport nutritif plus élevé

– Agriculture dans les zones arides

Description rapide des projets :

PRÉSERVATION DE L’EAU/ DÉCONTAMINATION

Culture de la jacinthe d’eau/ croissance la plus rapide au monde/ réservation de la biodiversité/ absorption des métaux lourds/ absorption des hydrocarbures/ phytorémediation/ Moins d’1% d’eau potable dans le monde/ Bassin amazonien très contaminé par les puits de pétrole et mines d’or

Budget prév. 2019 : 76800€

DÉCONTAMINATION DES EAUX/                                                                                         Haut pouvoir d’absorbeur, dépollueur d’eau : dépolluant (Arsenic, cadmium, chrome, mercure, césium 137, strontium, uranium 234, 235, 238, plomb, zinc, pesticides).
Grâce à sa structure caverneuse et spongieuse, les fibres de la jacinthe d’eau sont extrêmement absorbantes, de quatre à dix-sept fois son poids selon les liquides, permettant la récupération des fuites d’hydrocarbures sur eau, sur terre et rochers. Cela peut donc aider à la gestion de fuites d’essence ou huiles et d’hydrocarbures aux niveaux des garages et stations mais aussi industries et dépôts pétroliers, lutter contre les marrées noir et dépolluer les fleuves en amont.

Actions précises 2019 :

Ouvrage de décontamination pour la communauté indigène Wichi/ Argentine/ 55950€

Rencontre scientifiques/ONG dans l’Amazone (Colombie/ Brésil/ Pérou/ Bolivie)/ 6700€

DEVELOPPEMENT DURABLE/ EXPLOITATION DE LA JACINTHE D’EAU

Culture de la jacinthe d’eau/ croissance la plus rapide au monde/ plante originaire du bassin amazonien/ création biogaz/ combustible/ engrais naturel/ artisanat/ autonomie des peuples locaux

Budget prév. 2019 : 14150€

AIDE AU DEVELOPPEMENT DURABLE LOCAL/ 100% vert !                                               Combustible : Après absorption de l’hydrocarbure et autres métaux lourds, la jacinthe d’eau peut être utilisé comme combustible ! L’entreprise cimentière Lafarge utilise déjà le combustible alternatif dans ses fours au Bénin.

Biocarburant : Les feuilles de la Jacinthe d’eau après transformation dans une raffinerie produisent du bioéthanol.         

Production de biogaz : La plante entière hors gabarit et l’ensemble des déchets permettront la production de biogaz et donc  généralement une autonomie énergétique.

Fertilisant pour l’agriculture : Après la récupération du biogaz, une réaction produit également un résidu, appelé digestat, qu’il est ensuite possible de valoriser en tant qu’engrais et bio fertilisant pour l’agriculture et productions maraîchères car La jacinthe d’eau est riche en nitrates.

Compost : La valorisation de la Jacinthe d’eau à travers le compostage obtient un résultat très positif sur les cultures maraîchères et augmente la qualité des produits et la production. Alimentation animale : L’utilisation de la fleur a également été expérimentée en alimentation animale. La jacinthe d’eau peut servir pour l’alimentation animale si elle ne dépasse pas 25% de l’alimentation.

Artisanat : une activité artisanale (meubles, vanneries en autres) mais aussi production de papier à partir des tiges peut également se joindre à la production de fibre absorbante à partir des plantes complètes.

Actions précises 2019 :

Ouvrage de production pour la communauté indigène Wichi/ Argentine/ 14150€

Rencontre scientifiques/ONG dans l’Amazone (Colombie/ Brésil/ Pérou/ Bolivie)/

SANTE/ SANTE GÉNÉRAL ET CULTURE DE L’ARTEMISIA

Don de matériel de 1er secours/ Don de lits et matériels d’hôpitaux/Culture de l’artemisia dans nos villages (Bénin, Amazone) / achat de matériel agricole/ Formation dans les fermes d’artemisia des villageois/ achat de tisane artemisia/ tisane naturelle sans effet secondaire/ posologie précise

Budget prév. 2019 : 2190€ (action quotidienne)


Action quotidienne assuré chaque année.

LES BIENFAITS DE LA PLANTE :

  • Augmente les défenses immunitaires
  • Prévient et lutte contre le paludisme
  • l’artémisia possède des vertus anticancéreuses.
  • Agit contre la maladie de Lyme et de Chagas.
  •  Soulage les troubles digestifs : coliques, diarrhées chroniques, puissant vermifuge,  douleurs viscérales, sensations de distension, flatulences.
  • Stimule la sécrétion du suc gastrique, favorisant ainsi l’appétit.
  • Soulage les maux de tête, de ventre, les douleurs thoraciques et les contractions musculaires ressenties après des efforts physiques intenses.
  • Traitement des phlébites et des varices : stimule la circulation sanguine (luttant contre les jambes lourdes).
  • En médecine traditionnelle chinoise, utilisation du bâtonnet d’armoise séchée en moxibustion pour soigner les différentes affections.
  • Calme les crises d’épilepsie, chasse les insectes nuisibles, par diffusion de son huile essentielle.
  • apaiser les règles douloureuses et est utilisée en dermatologie contre l’acné et la rosacée.
  • Conseiller dans les douleurs articulaires et musculaires, de l’anorexie, des spasmes, de l’insomnie. Cette plante présente aussi des effets antibactériens, toniques et diurétiques.
  • traiter les infections urinaires, le catarrhe nasal ou l’inflammation des voies aériennes, ainsi que l’infection bronchique. Peut être aussi utilisé dans le traitement des oedèmes et de l’hypertension artérielle. Son usage en cas de rétention d’eau est réellement efficace.
  • Considérer comme un antidépresseur.

A savoir :

  • 50% des médicaments contre le paludisme en Afrique sont faux.
  • Les médicaments sont trop chers pour les populations locales
  • Le paludisme est le 1er cas de mortalité (700000 morts/an) et d’affection (4millions de personnes/an) au monde
  • Les maladies de Lyme et de Chagas affectent plus de 10 millions et 5 millions de personnes respectivement dans le monde.

Actions précises 2019 :

Mise en place de culture Bénin, Argentine, Brésil

Rencontre scientifiques/ONG dans l’Amazone (Colombie/ Brésil/ Pérou/ Bolivie)

AGRICULTURE/ SEMENCES PAYSANNES ANCIENNES

Semencier le « Potager de santé »/ plants sans besoin d’eau pour pousser/ résistantes aux maladies/ semences adaptées depuis plus de 30 ans/ très productives et nutritives/ idéale pour les zones arides, sèches, contaminées/ Bénin saison sèche/ Argentine alternatives aux pesticides/ apprentissage compost/ pérmaculture/ respect de la Terre./ achat de graines/ materiel agricole

Budget prév. 2019 : 1940€

Apporter une alternative agricole grâce à notre partenaire « le potager de santé » de Pascal Poot production de plus de 500 variétés de fruits et légumes qui poussent sans eaux et sont résistantes aux maladies. (Voir doc Pascal Poot France 2)

Actions précises 2019 :

Mise en place de culture Bénin/ Argentine 650€

Rencontre scientifiques/ONG dans l’Amazone (Colombie/ Brésil/ Pérou/ Bolivie)/ 300€

Formation agriculture Songhai/ 3 personnes / 6 mois/ Bénin/ 990€ annuel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *